La petite histoire du néon

La petite histoire du néon

Nous aimons tous les néons pour leur style cool, coloré et plein de peps. Les enseignes néons sont aujourd'hui très populaires dans le domaine de la décoration intérieure et dans les commerces. Mais les enseignes au néon telles que nous les connaissons et les aimons ont une longue histoire qui remonte aux découvertes de 1675 en passant par les évolutions des années 1850.

Dans cet article, nous allons nous intéresser à l’histoire des enseignes en néons.

 

Les débuts des enseignes de néons

La technologie des enseignes en néon remonte aux temps anciens : 1675. 

À cette époque, nous n’avions même pas découvert l’électricité. Pourtant, l'astronome français Jean Picard remarqua une petite lueur de lumière émise par le mercure dans un tube de baromètre.

La lueur se produisait lorsque le tube était secoué, à cause de l'électricité statique. Cependant, le phénomène n'était pas compris en ce temps-là.

Bien qu'il n'ait pas été compris, il fût étudié. Ce n’est que des années plus tard, lorsque l'électricité a été découverte et maîtrisée, que les scientifiques ont commencé à comprendre et à inventer de nombreux types d'éclairage différents.

Les enseignes au néon, en particulier, sont issues des travaux du souffleur de verre Heinrich Geissler et du physicien Julius Plücker.

Le travail des deux hommes a permis de produire des tubes de verre incandescents en Allemagne dans les années 1850.

Les tubes de Geissler étaient utilisés dans les laboratoires et par les mineurs en France. Les tubes de Geissler contenaient de l'air et d'autres types de gaz, notamment du dioxyde de carbone et de la vapeur de mercure. Ils étaient utilisés comme panneaux et comme lampes dans les années 1890.

Quant au néon tel que nous le connaissons et l’aimons comme enseigne citadine lumineuse, il fut introduit pour la première fois en 1910 par l'inventeur français Georges Claude. Les premiers néons utilisaient des tubes de verre similaires aux versions précédentes fabriquées en Allemagne. Ils s'appuyaient sur les travaux des chimistes Morris Travers et Sir William Ramsey pour utiliser le gaz néon. Travers et Ramsey ont découvert que des quantités microscopiques de gaz néon se trouvaient naturellement dans notre atmosphère.

Cela pourrait en surprendre plus d'un, mais le néon est en fait le cinquième élément le plus abondant en masse dans l'univers, après l'hydrogène, l'hélium, l'oxygène et le carbone. Malgré cela, seulement 0,0018 % de l'atmosphère terrestre est constituée de ce gaz inodore et incolore.

Ramsey et Travers ont été les premiers à isoler l'élément, d'abord avec de l'argon liquide, qui a été évaporé pour créer du krypton.

 

La commercialisation du néon

Le premier tube à contenir du néon a été fabriqué pour une étude scientifique et non pour servir de lampe ou de signalétique. Georges Claude a fait avancer cette découverte en expérimentant. Il constata que lorsque le gaz néon était combiné à d'autres éléments et alimenté par une charge électrique, il affichait une lumière colorée et brillante à l'intérieur du tube scellé.

Peu après cette découverte, Claude a présenté la première lampe en néon lors d'une exposition à Paris en 1910. Il a breveté des tubes en néon en 1915, puis a commercialisé l'invention. La première enseigne publicitaire réalisée en néon a été utilisée pour un salon de coiffure à Paris. En 1923, une société automobile nommée Packard Motors a pris deux des premières enseignes en néon de Claude et les a importées aux États-Unis. La société les a utilisées pour la publicité dans son showroom du centre-ville de Los Angeles, ce qui a donné naissance au concept de publicité par enseignes en néon en Amérique.

Grâce à son brevet, Claude a eu le monopole de l'éclairage au néon dans les années 1920. Peu après, les brevets ont expiré et ses secrets commerciaux ont été divulgués, ce qui a permis à d'autres de produire également des néons.

 

L’invasion des néons

À cette époque, l'éclairage au néon était déjà une technologie en pleine expansion, qui allait plus tard être utilisée partout, du Moulin Rouge à Paris au Times Square de New York, en passant par le Strip de Las Vegas.

L'éclairage a également occupé une place importante à l'exposition Century of Progress de Chicago en 1933. Quelques années plus tard, en 1938, lors de l'exposition universelle de New York, General Motors a érigé une enseigne en néon géante portant l'inscription "Futurama" pour éclairer la voie vers l'exposition des constructeurs automobiles.

Lors des décennies suivantes, le néon transformera des bâtiments entiers en panneaux publicitaires géants pour toutes sortes d’entreprises. 

Au milieu du siècle, l'éclairage a même été adopté à des fins plus politiques. En effet, afin d’imiter les villes occidentales, l’Union soviétique a illuminé ses façades. L'introduction massive d'enseignes en néon avait pour objectif de rendre l’environnement des citoyens communistes aussi glamour que les grandes villes de l’Ouest. 

Dans les années 1960, le néon a commencé à être éliminé progressivement et remplacé par d'autres produits moins chers et nécessitant moins de main-d'œuvre pour la production. Les entreprises ne le considéraient plus comme l’éclairage le plus viable et il perdit son côté cool et futuriste. 

 

Le déclin des enseignes néon

Le ralentissement économique mondial des années 1970 explique le déclin du néon. Le remplacement des panneaux cassés ou vacillants n'était plus une priorité pour les propriétaires en difficulté. Ces panneaux en mauvais état renforçaient le sentiment de difficulté, presque comme un symbole de déclin. Le néon a perdu de sa superbe et est devenu démodé.

Le Musée du Néon de Las Vegas et le Musée des Arts de Néon exposent des œuvres d'art au néon et retrace l'histoire du néon. 

Malgré cela, le néon n’est plus consigné aux musées. Aujourd'hui, le néon connaît un renouveau. Il existe des alternatives plus propres et plus rentables, avec un style de néon rétro cool.

 

Renaissance et nouvelles technologies LED

Les enseignes en néon sont devenues très populaires pour décorer les maisons et les bureaux. En effet, il est rare de trouver des cafés et des bars ou des restaurants qui n'utilisent pas de slogans ou graphismes réalisés à partir de néons LED. Les réseaux sociaux expliquent en grande partie la nouvelle popularité du néon. Ils permettent aux gens de prendre une photo instantanée avec l'enseigne pour faire savoir où ils se trouvent et ce qu'ils font.  

Chez Yellowpop, nous fabriquons des enseignes néon faites à la main afin que vous puissiez avoir le design de votre choix. Cela signifie que les enseignes en néon LED ne peuvent pas être produites en série et leur donne un aspect artisanal.

Depuis le début de son histoire, le néon a connu de nombreux périples, ainsi que des hauts et des bas. Au cours de la dernière décennie, il a connu une renaissance, car les gens commencent à juste titre à considérer l'éclairage et les enseignes en néon comme une forme d'art.

 

Si vous avez besoin d’aide pour concevoir le meilleur néon en fonction de vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter aujourd’hui !

 

  • Image: Crowds engulf Broadway on New Year’s Eve, January 1964. Photograph by George F. Mobley, National Geographic
  •  

    Back to fear of empty walls