Neon Keon: La renaissance d'une danseuse par les rollers

Neon Keon: La renaissance d'une danseuse par les rollers

Suivez le parcours de cette danseuse, de son épuisement professionnel à sa résurrection en sensation sur huit roues des réseaux sociaux.

Pour la danseuse moderne et star du roller Keon Saghari, chausser ses patins signifie trouver son équilibre à plus d'un titre. Après avoir suivi une formation en ballet et en danse moderne et s'être produite sur scène pendant une décennie, Keon n'avait plus le moral. En partie grâce à la pandémie, elle a rencontré une communauté de patineurs particulièrement active à Venice Beach. Avec eux, elle a pu recharger sa créativité et retrouver son enthousiasme.

Son néon personnalisé by yellowpop, "Flowasis", est un symbole de l'endroit où elle se sent le mieux. Un état d'esprit où le mouvement n'a pas de règles, où le soleil brille toujours et où l'on se trouve exactement là où l'on est censé être.

Aujourd'hui, des marques comme Sonic et Outdoor Voices remarquent ses boucles iconiques et ses mouvements super cools. Mais son dévouement prouve qu'il ne suffit pas d'être au bon endroit, au bon moment. Nous avons recueilli quelques conseils auprès de l'étoile montante et nous l'avons rencontrée pour en savoir plus sur son retour à la joie.

Merci d'avoir pris le temps de discuter avec nous. Vous êtes géniale. Non, sérieusement ! Nous avons regardé les vidéos. Pouvez-vous dire à nos lecteurs comment vous vous êtes mise au patinage et ce que cela signifie pour vous?

Tout d'abord, merci ! Je suis danseuse et interprète depuis l'âge de trois ans, alors savoir que mon art est apprécié par tant de gens grâce à mes vidéos est un rêve devenu réalité. J'ai commencé à patiner vers la fin de ma carrière de danseuse à plein temps. J'étais une danseuse moderne de concert,
je faisais des tournées avec des compagnies à
San Francisco, avant de déménager à Los Angeles.

La danse n'a jamais été un chemin droit et étroit pour moi. J'ai dû faire face à beaucoup d'adversité et surmonter de nombreux obstacles pour obtenir les opportunités que j'ai eues. Mon amour de la danse, du mouvement et du spectacle m'a poussé à ne jamais abandonner. La vie d'un danseur n'est pas un long fleuve tranquille, surtout dans un domaine où votre corps est votre instrument et où votre apparence est exposée pour être critiquée et validée.

Photo par @ximeetchart

Après avoir travaillé sans relâche pendant quelques années dans le milieu de la danse commerciale à Los Angeles, tout en ayant plusieurs emplois à la fois et en luttant pour joindre les deux bouts, je suis arrivée à un point où le stress et l'épuisement du travail en free-lance l'emportaient sur la joie que je recevais en retour. J'étais en pleine crise d'identité, incapable de saisir pleinement qui j'étais si je n'étais pas une artiste ou une danseuse.
Le patinage est entré dans ma vie comme un moyen de faire face à cette transition. Je voulais rester active et engagée dans ma physicalité, mais plus précisément, je voulais trouver une nouvelle façon de profiter de mon corps. Le patinage est rapidement devenu une forme de mouvement qui m'a mis au défi, m'a fait découvrir une nouvelle communauté de personnes et m'a aidé à retrouver ma confiance en moi. Mon lieu de prédilection est le patinage à la plage - être sous la chaleur du soleil, respirer l'air frais et se laisser porter par la musique.

Chez yellowpop, notre objectif est d'apporter de la joie aux gens. Peut-être que nous nous projetons, mais le patinage et le néon ont ce point commun. Pensez-vous qu'il y a plus de joie dans le patinage que dans d'autres types de mouvements?

Je pense que la joie dérivée du mouvement varie d'une personne à l'autre. Pour moi, le patinage a guéri les blessures de ma carrière de danseuse. Je pensais que je ne ferais plus jamais de danse professionnelle, mais le patinage a ramené la danse dans ma vie d'une manière à laquelle je ne m'attendais pas. La joie que je ressens lorsque je patine est d'un autre monde. C'est une combinaison de liberté physique, de synchronisation avec la musique et de sentiment d'authenticité. En danse, je devais souvent avoir une certaine apparence et être d'une certaine manière. En patinage, je peux être qui je suis vraiment, il n'y a pas de règles sur la façon dont je choisis d'interpréter le mouvement lorsque je suis sur des roues.

En parlant de joie. . . Parlez-nous de votre néon yellowpop ! Où l'avez-vous accroché ? Quel impact a-t-il sur l'ambiance de votre espace?

Mon néon yellowpop est ce que je préfère dans ma maison ! Je l'ai accroché dans mon bureau - espace créatif. Tout d'abord, "Flowasis" est un terme que j'ai inventé avec un de mes amis skateurs. C'est une combinaison de "flow" et "oasis". C'est une terre métaphorique où tout le monde est le bienvenu, et où ce que vous êtes est exactement ce que vous êtes censé être. C'est quand votre esprit, votre corps et votre âme s'alignent presque comme une transe. Vous entrez dans votre état de fluidité, vous vous connectez à vous-même et vous faites un travail en profondeur (de n'importe quel type). Dans la "Flowasis", on apprend, on grandit et on éprouve une joie pure, et c'est pourquoi je l'ai dans mon espace créatif. Elle me pousse à me faire confiance, à regarder en moi et à suivre le courant!

Vous avez un style rétro si amusant et funky. Où puisez-vous votre inspiration ? La façon dont vous vous habillez a-t-elle un impact sur votre humeur?

J'ai toujours aimé les couleurs vives, mais vivre dans une ville froide et brumeuse comme SF ne me permettait pas de faire ressortir ma mode. Lorsque j'ai déménagé à Los Angeles, ma garde-robe est passée de 90 % de noir à presque toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. J'ai pleinement assumé mon look unique et mes cheveux bouclés. Je veux que la luminosité et la joie que je ressens à l'intérieur se reflètent à l'extérieur. Si je peux faire sourire ne serait-ce qu'une seule personne quand je passe devant elle, j'ai atteint mon objectif du jour ! Une grande partie de mon inspiration en matière de couleurs vient des bonbons. J'ai toujours été gourmande et les bonbons me rendent heureuse, c'est donc ma façon de leur rendre la pareille.

Ce n'est peut-être pas le "sport" le plus courant, mais le patinage a l'air super physique. Que faut-il pour devenir un bon patineur ? Vous entraînez-vous souvent?

Comme pour tous les sports et toutes les activités physiques, il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer ! Au tout début, je ne patinais pas souvent parce que je me fatiguais rapidement et que cela se manifestait par des douleurs au bas du dos et aux tibias (j'étais chancelante et ces parties de mon corps travaillaient trop). Une fois que j'ai trouvé mon équilibre et que j'ai commencé à introduire de nouveaux mouvements et à patiner à reculons, j'allais à la patinoire et à l'extérieur, à Venice Beach, environ trois fois par semaine et le week-end.
Puis, lorsque la pandémie a frappé, j'ai commencé à patiner tous les jours. Même si je ne passais que 10 minutes dans mes patins à la maison, le fait d'avoir mes patins aux pieds m'a aidé à acquérir rapidement la mémoire musculaire dont j'avais besoin pour passer au niveau supérieur.

Photo par @jtrav

J'avais aussi beaucoup d'inspiration autour de moi. Le fait de voir des patineurs incroyables dans ma communauté m'a motivé à continuer à m'entraîner et à découvrir mon propre style et ma propre fluidité. J'en suis maintenant à un point où je peux incorporer ma danse dans mes patins, ce qui me permet de créer de nombreuses possibilités de mouvements intéressantes.
Il est également essentiel d'intégrer un certain type de renforcement et d'étirement alternatif (j'aime le Pilates et le yoga) afin que vos articulations et vos muscles restent en bonne santé tout en patinant. Tout cela étant dit, trouvez d'abord votre équilibre sur vos patins, puis commencez à utiliser toutes les autres méthodes de mouvement que vous connaissez pour enrichir votre expérience sur roues.

La gravité est une maîtresse cruelle. Pouvez-vous donner aux futurs patineurs des conseils pour faire le grand saut et se lancer?

Le plus important, ce sont les protections et tout ce dont vous avez besoin pour vous sentir en sécurité et à l'aise. Casque, protège-poignets, genouillères, coudières, protège-fesses, etc. tout ce qu'il faut! Essayez d'utiliser chaque chute comme une occasion d'apprendre. Remarquez la cause de votre chute, identifiez la partie de votre corps impliquée et les ajustements que vous devez faire pour éviter que cela ne se reproduise. Parfois, il suffit de lever les yeux du sol ou d'avancer l'épaule. Parfois, il y a plusieurs choses dont vous devez être conscient, mais plus vous vous entraînez et pratiquez cette approche de la conscience corporelle, plus vite vous pouvez développer une mémoire musculaire.

Merci de partager votre amour du patinage avec nous. Avez-vous des projets passionnants (de patinage ou autres) que vous aimeriez partager avec nos lecteurs?

J'ai bien quelques projets passionnants en préparation, mais je ne peux pas encore les partager ! Le meilleur moyen de rester en contact est de consulter mon Instagram @neonkeon ou de vous inscrire à ma newsletter.

Back to fear of empty walls