Trouver sa voie : l'artiste suisse VICON nous parle d'exploration créative

Trouver sa voie : l'artiste suisse VICON nous parle d'exploration créative

Faites connaissance avec VICON, une artiste dont les dessins aux traits distinctifs dépassent largement le cadre de son carnet de croquis.

Connue sous le nom de VICON, l'artiste Victoria Boissonnas née en Suisse et basée à Londres explore ses instincts en se perdant au cœur du processus créatifn. Voyageant à travers ses paysages émotionnels, le rôle de l'enveloppe corporelle et ce que cela signifie d'être un être humain. Les œuvres de VICON peuvent sembler légères en surface, mais elles sont bien plus profondes qu'il n'y paraît lorsqu'on y regarde à deux fois.
C'est une artiste polyvalente qui s'exprime par le biais de l'illustration, bien que ses motifs se retrouvent dans de nombreux autres supports tels que les peintures murales ou encore des projets de photographie. Elle réalise également des spectacles vivants et crée des vidéos. Pour elle, tant qu'il sert la narration, tout support est bon à prendre. Nous avons rencontré VICON pour parler de l'intersection de son travail avec le monde de la mode et pour comprendre ce qui la pousse à se lancer dans l'inconnu.

VICON - Questions/Réponses

Victoria, tout d'abord, merci d'avoir accepté de discuter avec nous de votre processus créatif. Nous sommes ravis de partager votre histoire (et votre néon) avec nos lecteurs.

Comment décririez-vous votre pratique artistique en termes physiques - support, taille, texture ?

Un simple stylo BIC noir et une feuille de papier sont souvent tout ce dont j'ai besoin pour concevoir mes illustrations. Néanmoins, ma curiosité est sans fin. J'aime quitter ma zone de confort et découvrir de quelle façon mon trait rencontre différents matériaux et différentes textures.


Comment décririez-vous votre pratique artistique en termes conceptuels ?

J'utilise la technique du trait unique pour explorer un univers émotionnel, instinctif. À travers mes dessins, je m'autorise à lâcher prise et à accéder à une sorte d'état méditatif où j'élabore et découvre de nouvelles compositions. Lorsque je construis un projet visuel, il est essentiel pour moi de travailler sur des sujets qui me tiennent à cœur. En plus de ma thématique récurrente sur l'enveloppe corporelle, je travaille souvent sur le concept d'être une femme dans notre société - le corps de la femme et tous les stéréotypes ancrés qui l'accompagnent. Le processus créatif est devenu un besoin crucial dans ma vie quotidienne. Je l'utilise comme un outil pour dépeindre ma vision de notre société, mais aussi pour explorer les questions intrigantes de l'existence sur cette terre.

Je vois que vous êtes un peu polymathe. Avez-vous un.e médium préféré ? Qu'est-ce qui vous plaît dans ce domaine ?

L'une des choses que je préfère faire pour abandonner complètement le côté logique de mon cerveau, c'est de me laisser guider uniquement par le trait. Je prends alors un stylo dans chaque main et je dessine avec les deux mains en même temps. Je trouve cela très relaxant et c'est un excellent moyen d'explorer un aspect plus instinctif de mon processus créatif.

Vous arrive-t-il d'utiliser un mode d'expression désinvolte pour aborder des questions difficiles ou importantes ?

À travers mes illustrations, j'expose une partie vraiment personnelle de moi-même. Je crois que c'est le fait qu'elles puissent être perçues comme ludiques et légères qui les rend spéciales. Elles permettent au spectateur de contempler et d'apprécier simplement les lignes et les couleurs, mais elles donnent aussi l'occasion d'aller plus loin dans l'exploration et de prendre un moment pour réfléchir à la signification personnelle qui se cache derrière chaque œuvre.

Parlez-nous de votre série de projections. Comment l'utilisation de la lumière influe-t-elle sur l'effet produit par vos illustrations?


La fusion d'univers opposés a toujours rythmé ma recherche créative. J'ai travaillé avec un scientifique pour comprendre le fonctionnement général du cerveau et les émotions que chaque être humain doit gérer au quotidien. J'ai voulu créer une représentation visuelle de la relation complexe entre le corps et l'esprit en utilisant des couleurs, des formes et des échelles. J'ai projeté mes illustrations sur un visage humain lors d'un photoshoot pour créer un visuel saisissant qui regroupait mes explorations


Qu'est-ce qui a inspiré votre néon yellowpop ? Comment s'est déroulé votre processus créatif ?

Pendant que je dessinais dans mon carnet, cette forme m'est soudainement apparue et j'ai senti que je voulais la faire évoluer à un autre niveau. Après avoir modifié le dessin, j'ai pensé que ces lignes fonctionneraient parfaitement avec les néons.


Comment êtes-vous entrée dans le monde de la mode ? Qu'est-ce que cela vous fait de voir votre travail se promener sur le dos de quelqu'un ?

Dans le passé, j'ai sérigraphié certains de mes dessins sur différents vêtements. Cependant, la première fois que j'ai vu mon travail sur un véritable vêtement, c'était lors de la collection en collaboration avec Elise Testot, une créatrice française basée à Paris. En fusionnant nos univers créatifs, nous avons créé une collection capsule unique et faite à la main en utilisant mes illustrations comme ornements textiles pour apporter un rythme visuel à la collection. C'était vraiment émouvant de voir quelque chose d'aussi personnel projeté à ce niveau d'exposition.

Je vois que vous avez travaillé sur des peintures murales, des décorations intérieures et sur à peu près toutes les surfaces sur lesquelles vous pouviez laisser votre marque. Vous vous amusez beaucoup à dessiner et à peindre sur les murs ?

Sortir de ma zone de confort est quelque chose de crucial pour mon développement créatif. Ma première peinture murale a été réalisée dans un club de ma ville natale, Genève. Après ce projet, on m'a demandé de créer des fresques dans différents lieux publics. C'est toujours une expérience intéressante de sortir du carnet pour porter mes créations à une plus grande échelle. Je suis régulièrement à la recherche de nouveaux projets comme ceux-ci, car ils me permettent de tester différentes compositions et d'apprendre de nouvelles techniques.

Si vous pouviez partager votre travail avec un artiste (vivant ou mort), qui, selon vous, l'apprécierait ?

L'artiste principal qui a guidé mon travail depuis que j'ai commencé à dessiner est Egon Schiele. Dans ses peintures, il s'interroge sur des sujets similaires. Je serais curieux de connaître son point de vue sur ma perception du corps humain. Mais j'aimerais aussi montrer mon travail à la talentueuse actrice, scénariste et productrice Phoebe Waller-Bridge. J'admire son pouvoir féminin, sa force et ses réalisations anticonformistes.

Avez-vous des recommandations pour des podcasts, des livres, des blogs ou votre prochain épisode Netflix ?


Tale Tellers écrit par Nancy Huston est un livre qui me suit depuis que je l'ai lu il y a 8 ans. Il a changé ma perception sur l'existence humaine et m'a inspiré tout au long de mes projets créatifs.
Dans un autre registre, je conseillerais également le livre illustré intitulé Jouissance Club (Bliss Club en anglais) écrit par Jüne Pla. Ce manuel graphique est une référence pour les innovations visuelles autour du thème du plaisir et de la liberté sexuelle.


C'est à peu près tout. Merci ! Y a-t-il quelque chose de nouveau ou d'excitant à venir dans votre vie ou dans votre pratique créative que vous aimeriez partager ?

Je lance officiellement ma marque cet été avec l'inauguration de ma plateforme e-commerce ! VICON sera une marque basée sur l'illustration, créée par une artiste féminine qui promeut un accès facile à des produits imprégnés d'art, tout en mettant en lumière les fabricants de petites productions artisanales. Je recherche activement des personnes avec qui collaborer sur de nouveaux projets dans un avenir proche, alors n'hésitez pas à me contacter!

Back to fear of empty walls